Statistiques Canada consulte pour déterminer le faible revenu de la pauvreté

Sainte-Agathe-des-Monts, le 11 décembre 2018; Alors que le coût de la vie est en constante augmentation, il devient parfois de plus en plus difficile pour nombre de ménages canadiens de subvenir à leurs besoins. Le gouvernement a le devoir de déterminer les meilleurs programmes sociaux permettant de combattre la pauvreté, en fonction de données mesurées et validées. À cet effet, le député David Graham invite les citoyens de Laurentides—Labelle à participer à une consultation actuellement menée par Statistiques Canada.


« Récemment, le gouvernement du Canada a annoncé que la mesure fondée sur un panier de consommation (MPC) sera utilisée comme seuil officiel de la pauvreté au Canada. Peu importe où l’on habite au pays, si les gens n’ont pas les moyens d’acheter le panier de consommation dans leur communauté, on considérera alors qu’elles vivent sous le seuil de la pauvreté. Cette consultation permettra donc de mesurer avec précision, pour la première fois officiellement au pays, le faible revenu de la pauvreté. Ce seuil permettra de mieux arrimer les programmes nationaux avec la réalité des régions défavorisées, notamment » explique David Graham.


La consultation, qui en accessible en ligne jusqu’au 31 janvier, prend environ cinq minutes à compléter. Elle sert à connaitre le montant moyen dépensé annuellement par un ménage pour quatre besoins de base, soit l’alimentation, l’hébergement, l’habillement et le transport. Certaines questions portent également sur l’importance des activités parascolaires pour les enfants ou l’utilisation de technologies modernes, comme les téléphones intelligents.


« Plusieurs aînés ainsi que de nombreuses familles me disent à quel point ils ressentent un stress financier. On me dit également comment ça permettrait de dégager une certaine marge de manœuvre si on n’avait pas à dépenser autant pour l’accès Internet ou le téléphone cellulaire. Pourtant, dans notre région, ce sont des outils essentiels, qui contribuent au développement économique, donc à l’augmentation du revenu disponible. Sachant également qu’Internet n’est pas toujours disponible sur une bonne partie de notre territoire, j’invite les citoyens de Laurentides—Labelle qui veulent participer à cette consultation à le faire par l’entremise de mes bureaux, en me contactant au 1-844-750-1650 » conclut le député.

 

 

 

a1© journalinternet.com 1998