Emplacement du futur complexe multisport MRC Pays-d’en-Haut

MRC Pays-d’en-Haut, le 5 janvier 2018

Lettre ouverte

Pour parution immédiate

 

Objet : Emplacement du futur complexe multisport MRC Pays-d’en-Haut

 

Chers  concitoyens et concitoyennes,

Saviez-vous que seulement une centaine d’élèves  de l’école secondaire Augustin-Norbert-Morin participeront à des activités de hockey, de patinage artistique et de patinage de vitesse à moins de rende l’activité obligatoire? Saviez-vous que les frais d’exploitation d’une piscine dépassent le demi-million de dollars annuellement et qu’une seconde piscine sera construite à moins de 2 km de l’école ? 

Saviez-vous que pour faire ses frais, un aréna nécessite approximativement 50 000 habitants à une distance raisonnable du complexe ? Saviez-vous que l’école A-N Morin est située dans un cul-de-sac et qu’aucun plan de réaménagement n’est prévu par le Ministère des transports du Québec pour donner accès au complexe ? Que les quelques millions nécessaires  à la  reconfiguration de l’échangeur ne seront pas assumés par le gouvernement ?  Saviez-vous que la préparation du terrain pour recevoir le nouveau complexe sportif coutera plusieurs millions de dollars à l’endroit préconisé (nivellement, aqueduc, égouts, etc.) ? 

Saviez-vous que les entreprises possédant une expertise dans ce domaine ne souhaitent pas investir dans le projet actuel mais elles sont intéressées à le faire à des endroits autres ? Saviez-vous que le trafic routier diminue de moitié passé la sortie 60 et que très peu de partenaires sont désireux de s’associer au projet de complexe sportif s’il est situé passé cette sortie ?

Enfin, saviez-vous que le MTQ a prévu la reconfiguration du Pont Chemin du Moulin et de ses échangeurs (sortie 58) ? Saviez-vous que les propriétaires du terrain des anciennes glissades d’eau offrent le terrain requis gratuitement, en plus de débourser pour la grande majorité des frais d’infrastructure ?  

Les citoyens ne veulent pas d’un éléphant blanc raison pour laquelle il importe de bien faire les choses. Le projet de complexe sportif représente une superbe opportunité pour les MRC des Pays-d’en-Haut mais il ne doit pas être construit et exploité à perte aux frais des contribuables.  S’il est bien localisé, ce projet peut réellement devenir porteur. Notamment, en attirant des investissements additionnels, en créant des emplois et en diversifiant l’économie des Laurentides et en offrant des services connexes tels que de l’hébergement  pour retraites qui sont de plus en plus actifs.   

En tant que résident et homme d’affaires de la région, je m’attends des nouveaux élus qu’ils fassent un travail honnête et approfondi. Un appel d’offre avec les avantages et désavantages que comporte chaque site serait à mon avis la meilleure option pour prendre une décision éclairée.  Ceci permettrait  à notre merveilleux coin de pays de rayonner avec un nouveau complexe sportif sans qu’on y perdre notre chemise.

Charles Huot