Lettre ouverte de Pierre Lafond Conseiller municipal district 1, Ste Adèle

SANS PRÉJUDICE

À Ste-Adèle, on s’en va droit dans le mur si ON ne fait pas quelque chose !!

Un conseiller demande de l’aide à la population

Un salaire de mairesse qui sera haussé malgré nos dettes démesurées. 

Un conseiller qui veut dire les vraies affaires aux citoyens et une mairesse qui l’isole pour le faire taire. Une information biaisée, partisane et non régionaliste qui constitue un manque de réalisme sur le plus gros projet de l’histoire de Ste-Adèle. Un endettement de la ville à 53,4%, soit la pire ville de la MRC des Pays-d’en-Haut dont la moyenne d’endettement est à 34.84%. Une mairesse, aussitôt élue, qui veut passer à plus de $100,000 en salaire et autres indemnités, sans même vous en avoir parlé avant l’élection du 5 novembre. Un salaire de base qui passera à 55,000$ et qui a été mis au budget 2018 et adopté en début janvier, avant même que ce nouveau salaire soit adopté par un changement de règlement à la séance du 18 janvier car elle prend pour acquis que vous ne verrez rien et ne direz rien. Des indemnités NON IMPOSABLES qui passeront à 16,800$, un fonds de pension à 11,400$, un montant de 11,500$ pour nous représenter à la MRC, plus des avantages sociaux de 5,700$.

À ce rythme, on s’en va droit dans le mur et des augmentations de taxes seront inévitables au cours des prochaines années. Déjà, en comparaison avec St-Sauveur, pour une maison de la même valeur de 260,000$, à Ste-Adèle on paie 1250$ de plus !!!! 

Sous l’administration Charbonneau, a-t-elle réglé, avec ses collègues, le dossier des cols bleus, le dossier de la Croix, niet, rien. Saviez-vous que pour ce même dossier de la Croix, on en est rendu à environ 2 millions$ en frais d'avocats et que de nouvelles poursuites ont été prises contre la ville. Depuis une douzaine d'années, ces coûts exorbitants en frais de justice vous sont facturés chaque année sur votre compte de taxes. Et pourtant, ils ont réussi tous ensemble à nous donner un Taj Mahal (Place des citoyens) qui nous a coûté six millions (du budget de la ville) et nous sommes encore à nous demander quelle est son utilité au quotidien. Je passe devant tous les jours, il n’y a pas grand chose à part des expositions de peinture.

 

Le Complexe Sportif – quel sera l’impact sur votre compte de taxe? Un autre Taj Mahal à Ste-Adèle

 

Saviez-vous que malgré le fait que la nouvelle administration vient de présenter un budget de trois ans, aucune provision n’a été mise de l’avant dans le budget pour absorber l’impact potentiel de ce projet sur notre compte de taxe. Aucune hypothèse de travail n’a été présentée ou discutée (ce qui serait un minimum pour un projet d’envergure) pour évaluer l’impact des coûts du futur Complexe Sportif qui dépassera les 32,4 millions$ initialement prévus et qui atteindra facilement 40 millions$, voire plus, et qui se répercutera sur notre compte de taxe malgré les questions des citoyens, demeurées sans réponses précises, lors de la dernière rencontre du conseil de ville. Aucune information financière à ce sujet dans le budget, malgré le fait que déjà l’emplacement (hautement discutable, lorsqu’on examine les rapports) ait déjà été choisi, ce qui indique qu’on va de l’avant.  Nous assumerons 30% de la facture, soit environ 6 millions (Coût total qui sera d’au moins 40 millions$, moins les subventions du gouvernement provincial (10,8 millions$) et du fédéral (10,8 millions$) totalisant 21,6 millions$. Le solde à payer (40 – 21,6 = 18,4) de 18,4 millions$ sera payé par la MRC et la part de Ste-Adèle sera d’au moins 30%, soit 6 millions$. Tout ceci sans compter les coûts d’opérations annuels et récurrents non déterminés et les pertes engendrées qui devront être assumées bien entendu par les citoyens.

Encore de nombreuses augmentations de taxes à prévoir.

 

Mais qui donc va le payer ce projet et à quel coût ? Je vous laisse deviner?

 

Il est inconcevable étant donné l’envergure de ce projet que la mairesse ne communique pas avec la population pour leur expliquer les implications possibles du projet sur vos taxes. Ce n’est pas comme si les chiffres n’existaient pas, même sous forme d’hypothèses. On ne parle pas d’un projet qui a vu le jour il y a un mois. Ça fait au moins 25 ans qu’on en parle.

Il ne faut pas dépenser sans bon sens et réfléchir uniquement lorsque nous aurons reçu la facture . . . et qu’il sera alors trop tard. Et c’est exactement ce qui va nous arriver à Sainte-Adèle si on ne s’implique pas comme citoyen.

 

On veut me faire taire. Manque total de transparence de la part de la ville!

 

Suite à ma dernière lettre ouverte dans le journal Accès sur le Complexe Sportif, on m’a destitué de mes trois comités, pour me punir de vous avoir fait part de ma conviction politique que l’on s’en va tout droit dans le mur avec le projet tant au niveau de l’accessibilité, qu’au niveau financier. C’est le chaos total mes amis. Réveillons-nous avant qu’il ne soit trop tard !

On m’a accusé faussement d’avoir communiqué des documents confidentiels. FAUX. Aucun conseiller, ni la mairesse, n’ont été capable de dire devant les caméras, lors du dernier conseil de ville, quels étaient les documents confidentiels que j’aurais dévoilés.

De plus, pourquoi veulent-ils camoufler et refuser de rendre public des documents ? Ne sommes-nous pas un organisme public, régit par la loi d’accès à l’information qui prévaut pour toutes les municipalités dans la province de Québec. Les restrictions en vertu des articles 20, 37 et 39 pour refuser l’accès aux documents sont très souvent facultatives. Refuser de les rendre publics relève plus souvent qu'autrement du refus d'être transparent. Qu’est-il advenu de la notion de transparence que Madame Brière proposait dans ses belles promesses électorales?

 

Pourquoi m’ont-ils destitué de mes comités alors que la loi prévoit que ce n’est pas au maire et à ses conseillers de s’ériger en tribunal et d’agir en juge et parties (référence l’affaire Lafleur Louis-Seize contre C.Mayer, 2013 QCCS 4847.0)  Nous assistons tout bonnement à une attaque tous azimuts contre la liberté d’expression.  Une vraie honte pour la démocratie !!!

 

Citoyens, j’ai besoin de votre aide pour assurer une saine administration de la ville et de vos taxes?

Étant donné la direction (ou manque de direction) que prend le conseil municipal face à certaines décisions très importantes (le plus gros projet de l’histoire de Ste-Adèle), étant donné les augmentations insensées que se donnent la mairesse, étant donné le manque de clarté et de transparence dans la gestion et la communication de l'information aux citoyens, étant donné l’imposition d’un baillon à mon égard (on veut me faire taire alors que mon devoir comme élu municipal est  de divulguer les informations susceptibles d’ affecter la bonne administration des affaires publiques selon la cour Suprême du Canada dans l’ arrêt Prud’homme 4.R.C.S.663), j’ai besoin de votre aide pour qu’on mette les élus dans le droit chemin  et pour qu’on n’aille pas tout droit dans le mur.

Mettez vos connaissances et vos compétences à profit au service de votre Ville, prenez des dossiers qui vous intéressent, dans lesquels vous possédez une expertise certaine, que ce soit pour les états financiers, la circulation, l’Écocentre, le Complexe Sportif.

Venez participer aux séances du Conseil de façon active (toujours le troisième lundi du mois) ou encore tenez-vous informé avec Cogeco à la télévision. Un citoyen, à la dernière Assemblée municipale, est venu dire, avec raison, que nous retournions à l’ère de Duplessis. Venez-nous aider.  La grande noirceur doit se terminer à l’Hôtel de ville de Sainte-Adèle. La loi de l’omerta ne doit plus s’appliquer. La culture de l’opacité tire à sa fin car le cheval de Troie a réussi à pénétrer enfin, après tant d’années dans la Citadelle.

Je me dois d’avertir tous les citoyens qu’il y aura une importante réunion au sujet de l’ÉCOCENTRE RÉGIONAL le mardi 6 février à 18h30 à la Place des Citoyens (Taj Mahal).  Venez en grand nombre pour poser des questions et pour exprimer votre opinion.  Communiquer de dernière heure :¨Le projet est ficelé, c’est là qu’on s’en va¨ voilà la phrase que Monsieur Genest a déclaré le mardi 16 janvier à la réunion de la MRC, tenue à la Place des Citoyens.

 

Pierre Lafond

Conseiller municipal district 1,

Sainte-Adèle

district1@ville.sainte-adele.qc.ca