Abrinord au cœur d’un partenariat d’envergure pour le suivi des cours d’eau!


Saint-Jérôme, lundi 1er mai 2017 – Pour une huitième année, un partenariat remarquable se poursuit en faveur du suivi de nos cours d’eau. Abrinord est heureux d’annoncer que le suivi de la qualité de l’eau de plusieurs rivières et ruisseaux de son territoire sera effectué à 44 stations en 2017 grâce à la mobilisation essentielle de nombreux partenaires.

 

Abrinord possède une expertise reconnue pour le prélèvement d’échantillons d’eau, l’analyse des résultats et la diffusion de l’information. Cette année encore, l’équipe parcourra le territoire mensuellement d’avril à novembre afin de prélever des échantillons pour lesquels seront évaluées les concentrations de coliformes fécaux, de phosphore et de matières en suspension. Les 44 stations d’échantillonnage suivies en 2017 sont financées par le MDDELCC[1], 15 municipalités[2], le Mohawk Council of Kahnawà:ke, l’entreprise Orica, ainsi que les associations de riverains APELRRIN3 et APLÉ4. Abrinord est fier de réunir ces partenaires et les remercie de leur engagement!

 

Lancé en 2010, le Programme d’échantillonnage de l’eau du bassin versant de la rivière du Nord a été mis en place afin de réaliser un meilleur suivi des cours d’eau, en réponse aux besoins exprimés par le milieu. Grâce aux partenariats développés au fil des années, le nombre de points d’échantillonnage s’est multiplié, permettant aujourd’hui de dresser un portrait global de la qualité de l’eau. « Les données recueillies depuis 2010 fournissent sans cesse de nouvelles connaissances sur la qualité de l’eau du territoire et permettent, de concert avec les acteurs de l’eau, de mieux cibler des actions concrètes à mettre en œuvre », mentionne Marie-Claude Bonneville, directrice générale d’Abrinord.

 

Au fil du temps, Abrinord a fait de la diffusion des résultats de qualité de l’eau une priorité. Les citoyens et acteurs de l’eau peuvent consulter la carte interactive sur le site Web d’Abrinord (www.abrinord.qc.ca) qui renseigne sur l’état ponctuel des cours d’eau, une information essentielle en regard des enjeux reliés à l’accessibilité aux ressources en eau. Les données y sont ajoutées mensuellement et l’information qui s’y trouve sera bonifiée au cours de l’année afin d’en faciliter la compréhension et l’interprétation des résultats. Soulignons d’ailleurs la collaboration avec la Chaire de recherche en eau potable de l’Université Laval dans le cadre d’une démarche visant l’optimisation des différents volets du Programme d’échantillonnage. « Nous tenons à remercier plusieurs acteurs issus du milieu communautaire, municipal, économique et académique qui ont participé à une table de concertation en mars dernier et qui ont grandement contribué au processus d'amélioration continue du programme d'échantillonnage », précise Mathieu Madison, président d’Abrinord.