Consultation du CRTC sur l'Internet haute vitesse

Le député David Graham encourage la population des Laurentides à participer en grand nombre

(Ottawa - novembre 2017) En ce moment, le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) consulte la population canadienne sur la façon dont ils accéderont au contenu audio et vidéo au cours des années à venir. Le député fédéral de Laurentides Labelle, David Graham, invite tous les résidants à se prononcer sur cet enjeu prioritaire qui les touche au quotidien.

Graham au CRTC

« Pour les régions comme celle des Laurentides, la réponse n'est pas claire. Étant donné que le service de télévision par diffusion analogue n'existe plus depuis le passage à la diffusion numérique et que les services Internet ne sont pas adéquats pour un important pourcentage de notre population, une des seules options qui nous avons en ce moment est le service par satellite dans plusieurs localités. Malheureusement, cette situation nous place dans une position désavantageuse face aux villes et aux autres centres urbains tant et aussi longtemps que l’accès local à la haute vitesse n'est pas une réalité pour l’ensemble de nos concitoyens », a expliqué M. Graham.

La consultation du CRTC se fait principalement par Internet. Les citoyens qui souhaitent participer et qui n'ont pas d’accès peuvent communiquer avec le bureau du député afin de faire part de leurs commentaires.

Rappelons que le CRTC recueille les commentaires jusqu’au 24 novembre. Cette consultation découle de la demande du gouvernement voulant que le CRTC présente un rapport sur les modèles de distribution d’avenir pour la programmation canadienne ainsi que sur la création, la production et la distribution continue de cette programmation. Le rapport doit être présenté au plus tard le 1er juin 2018.

« Pour les habitants des régions, l’accès au service Internet haute vitesse et une meilleure couverture du réseau cellulaire constituent un des plus grands enjeux non seulement en matière de communication, mais aussi en ce qui a trait à la croissance et au développement économique dans la circonscription. Faisons en sorte que notre voix soit clairement entendue afin que nous aussi puissions obtenir des services de grande qualité dans les plus brefs délais. C’est une question d’équité pour l’ensemble de nos citoyens », de conclure le député David Graham.