Marie Stuart, reine d’Écosse


De Dacia Maraini (traduction de Marie-José Thériault) Mise en scène de Michel-Maxime Legault

Les finissantes et finissants en Interprétation théâtrale et en Théâtre-Production de l’École de théâtre professionnel du Collège Lionel-Groulx présentent Marie Stuart de Dacia Maraini, dans une mise en scène de Michel-Maxime Legault, du 12 au 14 octobre 2017 au Studio Charles-Valois.

Capture d’écran 2017-10-01 à 09.53.45

La pièce

Marie Stuart, reine d’Écosse, est emprisonnée au château de Fotheringhay par sa cousine, Élisabeth d’Angleterre. Alors que les guerres de religion battent leur plein, les deux femmes se confrontent sans jamais se rencontrer. Marie est seule avec ses souvenirs et ses derniers espoirs d’évasion, tandis qu’Élisabeth refuse de se résoudre à se marier et ne sait que faire de sa cousine, dont la prétention à la couronne d’Angleterre menace sa place et celle du protestantisme. Toutefois, au travers de leurs questionnements, de leurs désirs et de leurs craintes, ce sont les questions du mariage, de la maternité, du rapport au pouvoir et de la trahison qui lient et opposent simultanément les deux reines.


L’auteure

Dacia Maraini est une auteure et une poétesse italienne. Très impliquée politiquement. Elle est cofondatrice du Teatro del Porcospino d’une compagnie de théâtre exclusivement dirigée par des femmes et du Teatro della Maddalena. La majorité de son œuvre est traduite en plusieurs langues. Elle a remporté le prix Formentor en 1963 pour son roman L’Âge du malaise, le prix Fregene en 1985 pour Isolina et le prix Stregga en 1999 pour son recueil de nouvelles Buio. Son roman le plus populaire, La Vie silencieuse de Marianna Ucrìa, a reçu le prestigieux prix Campiello en 1990, et a été adapté au cinéma par Roberto Faenza en 1996 sous le titre Marianna Ucrìa. Une version pour la scène a aussi été tirée du roman. Maraini a fait partie de la liste des finalistes du Man Booker International Prize en 2011 et elle a été nominée pour le prix Nobel de Littérature en 2012.

La traductrice

Marie José Thériault est une auteure, poète, chanteuse, danseuse, chroniqueuse littéraire, éditrice et traductrice montréalaise. Son œuvre est composée de recueils de poésie, de contes et de nouvelles, de romans et de littérature jeunesse. Outre Marie Stuart, elle a traduit plusieurs pièces de théâtre, dont Macbeth, de Shakespeare, qui a été jouée au Théâtre du Nouveau Monde en 2001 et qui a gagné le Masque de la Traduction/Adaptation 2002.


Le metteur en scène

Michel-Maxime Legault est diplômé du Conservatoire d’art dramatique de Québec. Depuis sa sortie du Conservatoire en 2005, on a pu le voir au théâtre, notamment dans Dans ma maison de papier, j’ai des poèmes sur le feu, Les Savants, Vie et mort du Roi Boiteux, Les Jumeaux Vénitiens et Le Père Noël est une ordure.

Il est le cofondateur du Théâtre de la Marée Haute, pour lequel il a signé la mise en scène de Parfois, la nuit, je ris tout seul (avec Marcel Pomerlo), Kvetch, Rhapsodie-Béton, Top dogs et Kick. Il a aussi mis en scène Moi et l’autre, Comment je suis devenu touriste, Les grosses geishas et Warwick. De plus, il continue d’enseigner régulièrement dans les écoles de théâtre.

Cet automne, Michel-Maxime Legault signe également la mise en scène de Les bâtisseurs d’empire ou le Schmürz, au Théâtre Denise-Pelletier, ainsi que de Savoir compter au Centre du Théâtre d’Aujourd’hui. Il tiendra aussi un rôle dans Savoir compter.

La chorégraphe

Danielle Lecourtois cultive depuis 30 ans une approche singulière du corps en mouvement. L’origine de sa signature chorégraphique s’inspire du mime corporel, du théâtre et de la danse. Elle s’intéresse spécifiquement à la qualité expressive du corps, aux nuances de l’intériorité humaine et à la présence scénique. Artiste hybride, elle a collaboré à plusieurs reprises à la création d’oeuvres avec des artistes issus de différents milieux artistiques, dont la danse, le cirque, le multidisciplinaire et la musique.

Depuis 2014, elle enseigne les cours de mouvement à l’école de Théâtre du Cégep de Saint- Hyacinthe. C’est là qu’elle y fera la rencontre de Michel-Maxime Legault avec qui elle collabore régulièrement en tant que conseillère au mouvement sur différents projets de mise en scène: Les Bâtisseurs d’Empire ou le Schmürz, Parfois la nuit je ris, Stop the tempo.

Elle a aussi travaillé avec Angela Konrad (Le Royaume des Animaux), Eric Jean (Le Joker), Luce Pelletier (Les enfants d’Adam) et Félix-Antoine Boutin (Un animal mort et Petit guide pour Disparaître).

MARIE STUART

Au Studio Charles-Valois
12 au 14 octobre 2017 à 19h30 Samedi 14 octobre 14h seulement

Prix des billets

Admission générale : régulier 18$, étudiant 8$ (Frais de service inclus)

Les billets sont en vente à la billetterie du Cabaret BMO

57, rue Turgeon, Sainte-Thérèse, 450.434.4006