Moisson Laurentides récupère pour combattre la faim et nourrir l’espoir

PROGRAMME DE RÉCUPÉRATION EN SUPERMARCHÉS 


Blainville, octobre 2017 – Moisson Laurentides annonce le déploiement du Programme de récupération en supermarchés (PRS), dans la région des Laurentides permettant ainsi d’étendre cette solution unique et durable aux problèmes de gaspillage et de précarité alimentaire sur tout le territoire. Alors qu’il y a plus de 40 000 demandes mensuelles d’aide alimentaire dans la région et que les besoins sont immenses, Moisson Laurentides doit innover et mettre en place de nouvelles façons de faire.  Premier programme du genre au Canada, le PRS est né d’un projet-pilote testé en collaboration avec des détaillants en alimentation. Il permet la récupération de divers aliments en supermarchés et ces aliments sont par la suite redonnés aux personnes qui en ont besoin.

Le Programme de récupération en supermarchés est un partenariat gagnant-gagnant, car il permet aux supermarchés d’éliminer les pertes d’aliments encore comestibles et permet ainsi à Moisson Laurentides de combattre la faim et nourrir l’espoir pour de nombreuses personnes dans le besoin de la région des Laurentides. Ce programme est réalisé en collaboration avec les bannières Provigo, Maxi, Métro, Super C et IGA.

Sur la photo, de gauche à droite, monsieur Mathieu Fraser, ADAQ; monsieur Laurent Martineau, président de Moisson Laurentides; monsieur Mario Laframboise, député de Blainville; monsieur Richard Perreault, maire de Blainville et préfet de la MRC Thérèse-De-Blainville; monsieur Louis Vincent, Maxi Lachute; madame Christine St-Pierre, ministre des Relations Internationales et de la Francophonie et ministre de la région des Laurentides; madame Annie Gauvin, directrice générale du Réseau des Banques Alimentaires du Québec; monsieur Sylvain Chaumont, IGA Extra Chaumont & Bilodeau; mesdames Julie Girard et Myriam Girard, IGA Girard; monsieur Dominick Casault, Provigo Lorraine; monsieur Robert Daigle, IGA Extra Daigle; madame Sophie Quenneville, Métro Plus Saint-Eustache.


Un besoin d’investissement

Ce programme est une opportunité sans précédent pour Moisson Laurentides qui permet de récupérer une grande quantité d’aliments chaque semaine, dont une grande part est constituée de viande, une denrée qui était plutôt rare auparavant. Toutefois, le déploiement complet de ce programme dans la région nécessitera à terme de plus grands espaces de réfrigération, de congélation et de manutention, et ce dans un proche avenir.  À cet effet, un projet d’amélioration des installations qui demandera des investissements supplémentaires verra le jour dans les prochains mois pour Moisson Laurentides.

Quelques chiffres

-       Projet pilote (résultats à ce jour pour la région des Laurentides)

  • 140 757 kg de nourriture, dont près de 69 798  kg  de viande auparavant non disponible en récupération
  •  Valeur marchande des produits récupérés de près de 950 000 $
  • Réduction des GES de près de 140 tonnes d’équivalent CO2

 

  • Première phase de déploiement dans la région des Laurentides :
  • 32 magasins participants dans la première phase
  • 1 810 909 kilos récupérés annuellement en moyenne
  • Valeur marchande des produits récupérés : plus de 12 millions de dollars
  • Réduction de GES de près de 245 tonnes d’équivalent CO2

 

Citations

« Ce programme est un bel exemple de partenariat entre des entreprises de la région des Laurentides et des organismes communautaires. Ils contribuent à une réponse commune à de grands enjeux de notre société tel que le gaspillage et l’insécurité alimentaire. Je suis fière de pouvoir participer à cet événement et offrir tout mon appui au maintien de ce partenariat. » de souligner Mme Christine St-Pierre, Ministre des Relations internationales et de la Francophonie et Ministre de la région des Laurentides

 « Le 24 mai 2017, la MRC de Thérèse-De Blainville a voté une aide financière de 27 575,70$ à même le Fonds d’entreprises d’économie sociale et développement durable. Jumelée aux subventions d’autres organismes, cette aide a permis à Moisson Laurentides de faire l’achat d’un camion réfrigéré et de mieux desservir les marchés d’alimentation du territoire » de rappeler M. Richard Perreault, préfet de la MRC Thérèse-De Blainville et maire de Blainville.

« Ce programme est une opportunité sans précédent pour Moisson Laurentides et nous permet de récupérer une grande quantité d’aliments chaque semaine, dont une grande part est constituée de viande, une denrée qui était plutôt rare auparavant. Néanmoins, le déploiement complet de ce programme dans la région nécessitera à terme de plus grands espaces de réfrigération, de congélation et de manutention, et ce dans un proche avenir.  À cet effet, un projet d’amélioration de nos installations verra le jour dans les prochains mois tout en maintenant nos services réguliers actuels. » de mentionner la directrice générale de Moisson Laurentides, Annie Bélanger.

« Le Programme de récupération en supermarchés est un projet de société qui aide considérablement notre réseau à s’approvisionner en denrées saines et de qualité afin de donner à manger aux plus vulnérables de notre société dont les enfants et les aînés. Nous sommes ravis de la solidarité des détaillants en alimentation et de tous nos autres partenaires, sans qui ce projet ne pourrait être réalisé », a déclaré Annie Gauvin, directrice générale des Banques alimentaires du Québec.

« Notre partenariat avec les Banques alimentaires Québec dans le cadre de son Programme de récupération en supermarché s’inscrit parfaitement dans la mission de notre entreprise en tant que grand détaillant en alimentation visant à faire une différence positive dans la communauté. Nos bannières Provigo et Maxi sont fières de participer à cette excellente initiative alors que les besoins n’ont jamais été aussi criants, tout en respectant des normes de qualité et de salubrité les plus strictes. »


-Johanne Heroux, Directrice Affaires Corporatives et Communications

« Bien que nous cherchions constamment à minimiser les pertes alimentaires dans nos magasins, la nature même de nos activités en occasionne inévitablement. Nous sommes donc très heureux d’ajouter une nouvelle région à cet important programme et de collaborer avec Banques alimentaires Québec et Moisson Laurentides. » a déclaré Marie-Claude Bacon, directrice principale, service des affaires corporatives de Metro. 

« Les 293 marchands IGA sont des gens impliqués dans leur communauté, soucieux de l’environnement, et qui ont à cœur de nourrir les gens et de leur transmettre le plaisir de mieux manger. » a souligné Sylvain Lebel, vice-président exploitation de détails - bannière IGA et IGA extra, chez Sobeys Québec. « Le Programme de récupération en supermarchés rejoint en tous points leur philosophie et nos marchands sont fiers de redonner à leur façon à ceux qui en ont le plus besoin. » a-t-il conclu. 

« Les détaillants en alimentation du Québec sont fiers de contribuer au déploiement du programme de récupération en supermarché dans les différentes régions. En tant que partenaires de la première heure du réseau des Banques alimentaires du Québec, les détaillants en alimentation sont convaincus de collaborer à un partenariat qui peut réellement combattre la faim dans leurs communautés. », a déclaré Pierre-Alexandre Blouin, PDG de l’Association des détaillants en alimentation du Québec.

À propos de Moisson Laurentides

Banque alimentaire de la région des Laurentides, Moisson Laurentides en partenariat avec sa communauté, combat la faim et nourrit l’espoir.  Or, ici même dans les Laurentides, plus de 20 000 personnes, dont 36 % sont des enfants, font appel à un comptoir d’aide alimentaire au moins une fois par mois. En tout, c’est plus de 40 000 paniers d’épicerie qui sont remis chaque mois, la demande est immense!

 

À propos du Programme de récupération en supermarchés

 

Le Programme de récupération en supermarchés (PRS) est un projet de société qui se déploie sur tout le territoire québécois. Premier du genre au Canada, il propose une solution unique et durable aux problèmes de gaspillage et de précarité alimentaire avec la collaboration des trois grandes bannières que sont Loblaw, Métro et Sobey's ainsi que des détaillants en alimentation. Le modèle d’opération respecte les exigences en matière de santé et salubrités et assure la protection des consommateurs. Le réseau des Banques alimentaires du Québec pilote la mise en œuvre et la reddition de compte du PRS et offre un accompagnement opérationnel personnalisé selon les besoins spécifiques de chacune des 19 Moisson, membres du réseau.

À propos des Banques alimentaires Québec

Depuis près de 30 ans, le réseau des Banques alimentaires du Québec soutient et représente à travers le Québec 19 membres Moisson (centre de tri, de distribution et d’entreposage), 11 membres Associé (régions éloignées où il n’y a pas de Moisson) et près de 1200 organismes communautaires desservant plus de 400 000 personnes qui ont faim au Québec dont 150 000 enfants. Les Banques alimentaires du Québec veille au partage équitable des denrées à travers le Québec, s’assure de mettre en commun des ressources, de l'expertise et des informations afin que ses membres puissent répondre de façon plus efficace aux Québécois en situation de pauvreté. www.banquesalimentaires.org