Hochelaga, Terre des Âmes


Hochelaga, Terre des Âmes de François Girard représentera le Canada dans la course pour l’Oscar du Meilleur film en langue étrangère 2018


Montréal, le 25 septembre 2017 — Hochelaga, Terre des Âmes, du réalisateur François Girard représentera le Canada dans le cadre du processus de nomination pour le Meilleur film en langue étrangère de la 90ecérémonie des Oscars, qui se tiendra le 4 mars 2018. Le jury pancanadien, présidé et piloté par Téléfilm Canada, a rendu sa décision aujourd’hui.

« Promouvoir le cinéma canadien aux publics du monde entier est une priorité pour Téléfilm Canada, et les Oscars offrent une vitrine exceptionnelle à nos talents et notre cinéma, » a déclaré Carolle Brabant, directrice générale de Téléfilm Canada. « Une nomination aux Oscars peut complètement transformer la carrière d’un cinéaste en faisant découvrir son travail à des millions de cinéphiles à travers le monde. »

« Je félicite chaleureusement François Girard, Roger Frappier, ainsi que toute l’équipe derrière le film Hochelaga, Terre des Âmes. Je n’ai aucun doute que votre film continuera à séduire tant les cinéphiles que les membres de l’Académie. J’attends avec impatience de voir la vague de soutien du public alors que vous amorcez cette prestigieuse course à la statuette. »

François Girard s’est fait connaître tant comme réalisateur au cinéma que comme metteur en scène à l’opéra et au théâtre. En 1993, son long métrage Trente-deux films brefs sur Glenn Gould connaît un succès international. Cinq and plus tard, Le Violon rouge, récipiendaire d’un Oscar, consacre le cinéaste comme une figure d’importance du cinéma international. En 2007, il réalise Soie, une adaptation du roman à succès d’Alessandro Baricco, et en 2014, il signe La Leçon (Boychoir). À ce jour, les projets de François Girard ont décroché plus d’une centaine de prix internationaux et l’appréciation du public aux quatre coins du monde.

C’est la première fois que François Girard représentera le Canada dans la course aux nominations pour l’Oscar du Meilleur film en langue étrangère.

« C’est un grand honneur qui rejaillit sur Hochelaga, Terre des Âmes et sur tous ceux qui l’ont fait avec moi à commencer par mon ami et producteur Roger Frappier », a déclaré François Girard, réalisateur. « Le film fait entendre le français comme langue étrangère mais aussi le Mohawk et l’Algonquin. Les langues de deux grandes nations fondatrices de notre peuple. »

Hochelaga, Terre des Âmes est une production de Roger Frappier (MAX Films). Il fait partie de l'élite des producteurs de films canadiens, ayant produit au cours des quarante dernières années plus de 50 films. Deux de ses films ont été en nomination aux Oscars comme Meilleur film en langue étrangère, dont Jésus de Montréal, qui remporte le prix du jury au Festival de Cannes. Depuis ses débuts en tant que producteur à l'Office national du film dans les années 70, Roger Frappier a travaillé avec la plupart des réalisateurs de renom au Québec, en plus de faire découvrir le talent de nombreux jeunes cinéastes. Il a ainsi contribué, au cours de sa carrière, à la naissance d'une œuvre cinématographique majeure.

Roger Frappier, producteur, a ajouté : « Travailler avec François Girard fut l’une des plus belles expériences de ma vie et sa vision de notre appartenance à cette terre des Premières Nations jusqu’à nous est en quelque sorte prémonitoire de tout ce que nous vivons en ce moment. Je suis très content que ce film sera maintenant aux côtés des meilleurs films de la planète. »

Synopsis

Une tempête de pluie s’abat sur Montréal, provoquant un spectaculaire affaissement de terrain au stade Percival-Molson pendant un match de football. La partie est interrompue. En quelques heures, le stade devient un site archéologique protégé et des siècles d’histoire se révèlent sous nos pieds. L’archéologue mohawk Baptiste Asigny entreprend des fouilles qui le mènent à la découverte des multiples générations qui ont occupé ce lieu et de leurs secrets enfouis. Baptiste est dès lors déterminé à trouver ce qu’il cherche depuis toujours : la trace du village d’Hochelaga, là où ses ancêtres iroquoiens reçurent Jacques Cartier en octobre 1535. Hochelaga, Terre des Âmes retrace 750 ans d’histoire à partir d’un seul lieu où les âmes de toutes les époques et de toutes les cultures se retrouvent malgré les siècles qui les séparent.

L’impressionnante distribution du film Hochelaga, Terre des Âmes met en vedette Samian, Vincent Perez, Wahiakeron Gilbert, Raoul Trujillo, Sébastien Ricard, Siân Phillips, Linus Roache, Emmanuel Schwartz, David La Haye, Tanaya Beatty, Gilles Renaud et Naïade Aoun, pour ne nommer que ceux-ci.

Hochelaga, Terre des Âmes a été financé par Téléfilm Canada et produit par Roger Frappier (MAX Films). Le film est distribué au Québec par Les Films Séville, une filiale d’eOne, et représenté à l’international par Seville International.

Le film sortira en salle à l’automne 2017.

Processus de sélection pour la catégorie du Meilleur film en langue étrangère

Téléfilm Canada coordonne et préside le comité pancanadien composé de 23 représentants des principaux organismes gouvernementaux et des associations de l’industrie audiovisuelle. Ce jury est responsable de choisir le film qui représentera le Canada auprès de l’Academy of Motion Picture Arts and Sciences, qui n’accepte qu’un seul film par pays pour la catégorie du Meilleur film en langue étrangère. Le film soumis doit avoir été produit à l’extérieur des États-Unis dans une autre langue que l’anglais et avoir été à l’affiche pendant sept jours consécutifs dans son propre pays entre le 1eroctobre 2016 et le 30 septembre 2017. Une courte liste de neuf films choisis parmi l’ensemble des films reçus sera révélée en décembre 2017. Parmi ceux-ci, cinq titres seront officiellement mis en nomination en janvier 2018.

Plus d’information sur les règlements de l’Academy of Motion Picture Arts and Sciences.

Le Canada dans la catégorie du Meilleur film en langue étrangère des Oscars

Dans l’histoire des Oscars, huit films canadiens se sont retrouvés en nomination officielle dans la catégorie Meilleur film en langue étrangère : en 2013, Rebelle de Kim Nguyen; en 2012, Monsieur Lazhar de Philippe Falardeau et In Darkness d’Agnieszka Holland (une coproduction minoritaire avec la Pologne et l’Allemagne); en 2011, Incendies de Denis Villeneuve; et, en 2007, Water de Deepa Mehta. Trois films de Denys Arcand ont également été nommés : Le Déclin de l’empire américain en 1987, Jésus de Montréal en 1990 et Les Invasions barbares en 2004, le seul film canadien à avoir remporté la statuette dans cette catégorie.

Membres du comité de sélection pancanadien 
Académie canadienne du cinéma et de la télévision (ACCT)
Affaires mondiales Canada
Alberta Media Production Industries Association (AMPIA)
Alliance of Canadian Cinema, Television and Radio Artists (ACTRA)
Alliance québécoise des techniciens de l’image et du son (AQTIS))
Association des réalisateurs et réalisatrices du Québec (ARRQ)
Association québécoise de la production médiatique (AQPM)
Association québécoise des critiques de cinéma (AQCC)
Canadian Media Producers Association (CMPA)
Conseil des arts du Canada
Creative BC
Creative Saskatchewan
Guilde canadienne des réalisateurs
Musique et Film Manitoba
Nova Scotia Business
Office national du film du Canada
Société de développement de l’industrie cinématographique de Terre-Neuve et Labrador
Société de développement de l’industrie des médias de l’Ontario (SODIMO)
Société de développement des entreprises culturelles (SODEC)
Société des auteurs de radio, télévision et cinéma du Québec (SARTEC)
Tourisme, Patrimoine et Culture — Nouveau-Brunswick
Union des artistes (UDA)
Yukon Media Development

À propos de Téléfilm Canada — Du talent. À portée de vue.

Célébrant son 50e anniversaire en 2017, Téléfilm est vouée à la réussite de l’industrie audiovisuelle canadienne sur les plans culturel, commercial et industriel. Par l’entremise de différents programmes de financement et de promotion, Téléfilm appuie des entreprises dynamiques et des créateurs de talent ici et à l’international. De plus, Téléfilm formule des recommandations auprès du ministère du Patrimoine canadien concernant la certification des coproductions audiovisuelles régies par des traités, et elle administre les programmes du Fonds des médias du Canada. Lancé en 2013, le Fonds des talents recueille des dons privés qui servent principalement à soutenir les talents émergents. Visitez telefilm.ca et suivez-nous sur Twitter à twitter.com/telefilm_canada et Facebook au facebook.com/telefilmcanada.fr.