Grand lancement de la photothèque numérique et de la nouvelle image de marque du bureau du cinéma et de la télévision des Laurentides

Lachute, le 14 mars 2019

Fière du travail accompli par l’équipe du Bureau du cinéma et de la télévision des Laurentides (BCTL), la présidente du conseil d’administration, madame Lise Corriveau, est très heureuse de souligner le lancement de la nouvelle image de marque et de la photothèque numérique des Laurentides.

À cette occasion, madame Corriveau remercie très sincèrement le ministère des Affaires municipales et de l’Habitation (MAMH) ainsi que les membres du comité régional de sélection de projets du Fonds d’appui au rayonnement des régions (FARR) pour la confiance qu’ils ont témoignée à l’égard du projet de refonte de la photothèque numérique des Laurentides. 

L’aide financière de 49 500 $ accordée dans le cadre du FARR a permis de mettre de l’avant ce projet. Il répond à la priorité régionale qui consiste à valoriser les éléments distinctifs des Laurentides afin d’en rehausser le pouvoir d’attractivité. 

Rappelons que dans l’accomplissement de sa mission d’accueil et de promotion, le BCTL est très reconnaissant de pouvoir compter sur le soutien indéfectible des partenaires suivants : Développement économique Canada, le ministère de la Culture et des Communications, les municipalités régionales de comté (MRC) Antoine-Labelle, Argenteuil, Deux-Montagnes, Les Laurentides, Pays-d’en-Haut, Rivière-du-Nord, Thérèse-De Blainville et la Ville de Mirabel, Tourisme Laurentides, Desjardins, PMG technologie, Hybride, Star Suites et autres partenaires du milieu.

« L’équipe du BCTL est composée de deux employées, mesdames Marie-Josée Pilon et Élisabeth Dumouchel, respectivement commissaire et chargée de projets. 

En mon nom personnel et au nom des membres du conseil d’administration, je les félicite pour leur détermination, leur conviction et leur bonne humeur contagieuse » a ajouté la présidente de l’organisme. 

Le projet

La photothèque numérique des Laurentides est le principal outil de travail du BCTL et une référence incontournable pour les professionnels de l’industrie cinématographique, télévisuelle et publicitaire. 

Précurseur dans son domaine, le BCTL a pensé, développé et réalisé sa première version en septembre 2001. 

L’outil de travail permettait alors de répertorier tout le territoire des Laurentides et d’effectuer une recherche de lieux de tournage à partir d’un moteur de recherche performant. La photothèque contenait alors 25 000 photos. 

En constante évolution, la photothèque a été l’objet d’une première refonte en 2005 lorsqu’une firme externe a obtenu le mandat de développer une solution plus performante encore. 

Souhaitant demeurer concurrentielle et bénéficiant de l’appui de ses partenaires publics, l’équipe du BCTL a investi temps et argent au cours des derniers mois afin de procéder à la refonte de cet inestimable outil de gestion. 

L’utilisation quotidienne interne a été améliorée et l’expérience de navigation et de consultation destinée aux professionnels de l’industrie a été optimisée. La photothèque contient aujourd’hui 114 541 photos et répond à un besoin bien tangible. 

L’équipe reçoit plus de 160 requêtes annuellement et prépare autant de propositions visuelles en fonction du scénario analysé.

Animé d’un esprit de concertation, le BCTL tient à souligner que la photothèque est également accessible aux intervenants régionaux.

La nouvelle image de marque a été créée parallèlement à la refonte de la photothèque dans le but d’améliorer la notoriété de l’organisme et de communiquer clairement sa mission. 

Avec l’objectif d’encourager davantage la reconnaissance de la marque, l’organisme a opté pour FILM LAURENTIDES comme identification. Plusieurs points justifient le choix de cette dénomination, notamment : simplifier l‘usage du nom au quotidien, faciliter la lecture en plusieurs langues, bénéficier d’une identification plus courte, mettre en valeur l’essentiel du message et la destination, nommer l’action de filmer, utiliser la même appellation que le site internet existant.   

La symbolique du logo. Dans le but de mettre en lumière les principaux atouts de la marque, les éléments qui ont inspiré la création du logo sont les lettres F et L, les montagnes, les plans d’eau et la vision. 

La forme verte de la partie supérieure du logo symbolise le F du mot film, la partie supérieure d’un œil et d’une montagne. 

La forme bleue de la partie inférieure du logo symbolise le L de Laurentides, la partie inférieure d’un œil et un plan d’eau. La vue en angle suggère subtilement une portion de pellicule cinématographique. Dans l’œil et sa vision, on se plonge dans le cœur de la région pour y découvrir les lieux de tournage qu’elle propose.

L’origine du sloganLe monde de la création est avant tout un monde de vision, et c’est d’autant plus vrai dans le monde du cinéma et de la télévision. Capter cette vision, l’assimiler et bien la traduire joue un rôle primordial dans le succès des tournages de ces productions. 

FILM LAURENTIDES déploie quotidiennement tous les efforts nécessaires afin d’y parvenir : son équipe le fait en étant les yeux de ces créateurs sur le terrain et en mettant en valeur la beauté et la diversité des paysages ainsi que la richesse du patrimoine architectural de notre belle région des Laurentides. Telle a toujours été la mission sur laquelle FILM LAURENTIDES s’est investi jour après jour depuis sa création en 1997,  d’où son nouveau slogan : VOTRE VISION, NOTRE RÉGION. 

Stratégie de marqueAfin de redéfinir sa proposition de valeur, de positionner la marque Film Laurentides et d’élaborer les messages clés à diffuser pour frapper fort et augmenter sa notoriété, FILM LAURENTIDES multipliera les occasions de visibilité au cours des prochains mois. 

À propos

FILMS LAURENTIDES a pour mission de promouvoir la région des Laurentides et de faciliter l’accueil des équipes de tournage. Il aide les productions à gagner temps et argent grâce à la connaissance de son territoire et à son réseau de contacts bien développé. Les services d’accompagnement personnalisés ont contribué à attirer plus de 525 tournages canadiens et étrangers depuis la création de l’organisme en 1997. Ces tournages ont généré des retombées économiques, touristiques et culturelles évaluées à plusieurs millions de dollars.

Forte de l’expérience acquise au fil des ans et de l’expertise du personnel en place, FILM LAURENTIDES offre gratuitement les services suivants;

Ø  Dépouillement de scénario.

Ø  Accès à la photothèque numérique.

Ø  Repérage et accompagnement sur les lieux.

Ø  Liaison avec les propriétaires des lieux de tournage.

Ø  Appui aux demandes d’autorisations de tournage auprès des autorités municipales et gouvernementales.

Ø  Accès à une liste de ressources humaines, matérielles et techniques sur le territoire.

 

image007

 

Marie-Josée Pilon, commissaire de Film Laurentides

Lyne Quenneville, attachée politique de la ministre Responsable de la région des Laurentides et députée de Mirabel, madame Sylvie D’Amour

Lise Corriveau, présidente de Film Laurentides

image013





  • Membre du CA tous résidents des Laurentides
  • Pierre Desjardins, président de Construction Desjardins
  • Lise Corriveau, retraitée de Téléfilm Canada
  • Patrick Léveillé, propriétaire Star Suites
  • Diane Beaudry, propriétaire de La Sapinière de Val David
  • Marc Carrière Directeur général de la MRC Argenteuil
  • Michel Murdock, Hybride filiale d’Ubisoft
  • Bernard Poulin, directeur des communications Ville de Mirabel Absent de la photo
  • Paul Calce, Directeur du Service de développement économique MRC Laurentides



image015

Directeur des lieux de tournage et équipe de Film Laurentides

  • Lisa Knight
  • Denis Paquette
  • Marie-Josée Pilon
  • Élisabeth Dumouchel
  • Michèle St-Arnaud
  • Josée Francis
  • Suzanne De Carufel
  • Amélie Carrizey
  • Adrian Knight

 



Marc Carrière, directeur général de la MRC d’Argenteuil et cofondateur de Film Laurentides

Marie-Josée Pilon commissaire de Film Laurentides

Dany Brassard, directeur du service de développement économique de la MRC d’Argenteuil et cofondateur de Film Laurentides




© journalinternet.com 1998