Le gouvernement du Canada sauve la gestion de l’offre des attaques américaines


 Sainte-Agathe-des-Monts, le 2 octobre 2018; Suite à l’annonce de l’entente de principe d’un nouvel accord de libre-échange entre le Canada et les États-Unis, David Graham,  député fédéral de Laurentides—Labelle, se dit heureux que le gouvernement se soit tenu debout, alors que les États-Unis voulaient carrément faire abolir le système de gestion de l’offre canadien. 

 

« Je suis très conscient des enjeux auxquels doivent faire face les producteurs de Laurentides—Labelle. Cet accord comporte des compromis touchant les producteurs laitiers canadiens, dont l’ouverture de 3.59% du marché au pays et une réduction de la capacité d’exportation du lait en poudre. Nous allons faire le nécessaire pour assurer une compensation équitable et un avenir fort pour le secteur laitier de notre région. Nous allons travailler avec les membres de l’industrie en ce sens, et je les invite à partager toutes les idées constructives, incluant quels autres produits laitiers nous pourrions exporter davantage » explique David Graham.

                                                                                                                                                  

En plus de la protection du système de gestion de l’offre contre une attaque concentrée, le Canada a gagné plusieurs points essentiels dans l’entente de l’Accord États-Unis—Mexique—Canada (AEUMC), tel que le maintien du mécanisme de règlements des différends et de la reconnaissance de l’exception culturelle canadienne. De même, l’inclusion d’un nouveau chapitre portant sur l’environnement démontre l’engagement du gouvernement de conclure des accords actualisés à l’économie du 21e siècle.

 

« Le nouvel accord de libre-échange devrait être ratifié au cours des prochains mois. Cela dit, en tout temps, nous avons un devoir de soutien à notre économie régionale. C’est à nous de nous assurer que les produits que nous achetons sont libellés avec la vache bleue, qui signifie que le produit est fait à 100% de lait canadien. C’est ensemble que nous épaulerons l’industrie laitière de Laurentides—Labelle » conclut David Graham.

 

© journalinternet.com 1998